Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Parures de Petitebijou

Publié depuis Overblog

4 Mars 2013

"Destins tordus" est l'un des livres les plus désopilants de Woody Allen. Je me souviens avoir éclaté de rire dès la première phrase de la première nouvelle, ce qui n'est pas si fréquent, du moins en ce qui me concerne, surtout lorsque l'on ne lit pas à haute voix. Le livre est brillantissime d'intelligence. C'est enfoncer une porte ouverte de définir l'humour de Woody Allen comme étant dans la plus pure tradition de l'humour juif new-yorkais, souligner sa filiation avec Groucho Marx, mais enfin, il s'y ajoute une dimension de références culturelles très pointues, que ce soient littéraires, musicales, philosophiques... et je suis sûre que bien des références m'ont échappées. Tout l'art de Woody est de saupoudrer son humour d'un nuage de légèreté, de mélanger subtilement le sublime et le trivial, cocktail détonnant notamment dès que l'on approche les péripéties sexuelles, les fantasmes érotiques de l'auteur qui sont totalement irrésistibles. Enfin, je n'oublie pas de souligner une certaine férocité réjouissante dès que l'on aborde les rivages des intégrismes de tout ordre, religieux, sociaux, intellectuels... Woody n'épargne personne, et surtout pas lui-même.
J'ai trimballé mon exemplaire de "Destins tordus" pendant des années un peu partout, car je le gardais dans la boîte à gants de ma voiture pour affronter les éventuels embouteillages. Puis, un jour, un collègue de travail que j'appréciais beaucoup car c'était un être d'apparence légère et drôle qui rendait la vie de bureau plus agréable, a perdu sa femme après l'avoir accompagnée longtemps dans sa maladie. Quand il a été un peu mieux, je lui ai offert mon exemplaire de "Destins tordus", avec sa couverture un peu miteuse et ses pages cornées. Je crois que cela a remplacé avec justesse tous les mots maladroits de consolation que j'aurais pu lui adresser.

Destins tordus - Woody Allen

Partager cet article

Commenter cet article