Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Parures de Petitebijou

Publié depuis Overblog

3 Octobre 2013 Publié dans #Musique

Je ne suis pas spécialement amatrice de l'œuvre musicale de Richard Strauss, mais je vendrais mon âme pour chanter une seule fois "Les quatre derniers lieder", ces quatre somptueuses mélodies-testament du compositeur qui sont pour moi une des plus belles choses au monde.
Par ailleurs, le peu que je connaissais de la vie du musicien avant de lire cette biographie d'André Tubeuf n'avait jamais vraiment attisé ma curiosité.
Cet ouvrage biographique nous élève par sa lecture, nous emporte, par un style merveilleux de beauté et de poésie, dépassant selon moi son sujet d'une façon magistrale. Certes, il contient tous les éléments historiques et musicaux qui nous éclairent sur la vie et l'art de Richard Strauss, mais, à mes yeux, sa principale qualité est le portrait en filigrane d'une passion, la passion d'André Tubeuf pour Strauss, mais aussi pour la philosophie, l'art en général, le mystère de la création. La façon de parler de ce que l'on aime en dit plus sur nous qu'une confession frontalement intime. Je me suis régalée à lire et relire certaines lignes évoquant pêle-mêle Nietzche, Mozart, Venise, la peinture romantique, un paysage d'automne... Bien des œuvres de fictions que j'ai lues ne possèdent pas ce souffle, cette vision, ce style travaillé qui réussit le prodige, malgré son lyrisme et sa splendeur à ne pas faire ombre à son sujet.
Pour moi, cette biographie est une référence pour toute entreprise d'ouvrage biographique : au final, j'en sais davantage sur la vie de Richard Strauss, ses 85 ans d'une vie témoin d'un monde finissant et qui ne veut pas s'y résigner...
J'ai passé un fabuleux moment avec ce livre qui m'a aussi donné envie d'écrire. La littérature c'est fait pour ça, avant tout, non ?

Richard Strauss ou Le voyageur et son ombre - André Tubeuf

Partager cet article

Commenter cet article